Communiqué de presse

Journée mondiale du vélo : Le Ministre Gilkinet veut faire de 2024 l'Année européenne du vélo

A l’occasion du Conseil des Ministres Européens, ce 2 juin 2022 à Luxembourg, le Ministre fédéral de la Mobilité, Georges Gilkinet, a cosigné, avec ses collègues du Luxembourg, du Danemark, des Pays-Bas, de l'Autriche et de l'Irlande, la « European Bicycle Declaration ». Ensemble, ils appellent la Commission Européenne à se doter d’une véritable politique cycliste pour l'Europe et à faire de 2024 l'Année européenne du vélo.

Georges Gilkinet : "A l'heure où le changement climatique a un impact de plus en plus évident, où les villes européennes sont congestionnées, où les prix de l'énergie explosent, où la santé de beaucoup est menacée par leur sédentarité, l'Union Européenne doit se doter, à côté de ses autres programmes en matière de mobilité notamment ferroviaire, d'une vision ambitieuse pour le vélo. C’est notre conviction et notre demande. Le vélo fait partie des solutions nécessaires pour aujourd’hui et pour demain !"

 

En Belgique, les communes, les villes et les régions se sont engagées dans le développement et l’amélioration des infrastructures cyclables. A l'initiative de Georges Gilkinet, en septembre 2021, le gouvernement fédéral s’est lancé dans la course au moyen du tout premier plan d'action vélo fédéral, "BE CYCLIST". Il est temps, désormais, pour l’Union Européenne de reconnaitre le vélo à sa juste valeur.

 

Les Etats membres cosignataires ont formulé des suggestions concrètes :

  1. L'Europe doit donner la priorité au vélo dans les nouvelles initiatives telles que le Pacte européen pour le climat, la nouvelle stratégie européenne pour une mobilité durable et intelligente et la nouvelle stratégie européenne pour une mobilité urbaine ;
  2. Davantage de fonds européens doivent être alloués à la politique cycliste, notamment dans le cadre du Green Deal européen ;
  3. La sensibilisation auprès des citoyens doit être renforcée afin de mettre en avant les avantages du vélo en tant que mode de transport durable, efficace et moderne avec un impact positif sur l'économie. 

 

Cette déclaration encourage également les États membres à promouvoir davantage le vélo, par le biais de campagnes de communication ambitieuses, mais aussi en développant des infrastructures cyclables plus sûres et de qualité, telles que des parkings à vélos et des pistes cyclables sécurisées. 

 

Georges Gilkinet : "Nous proposons que 2024 soit l’Année Européenne du Vélo. C’est un acte symbolique important pour que le vélo puisse enfin être reconnu comme le mode de transport à part entière et durable qu’il est. Le vélo a un impact positif qui peut participer de la solution aux grands défis climatiques et économiques, tels que les embouteillages, les émissions de CO2 et la pollution de l’air dans les villes. Envoyons ce signal fort aux Européens pour qu’ils soient toujours plus nombreux à se mettre en selle. Vive le Vélo !"

 

Les bienfaits du vélo pour le climat, la santé, la qualité de l'air et l'économie sont indéniables. Quelques chiffres intéressants :

  1. En Europe, 50% des trajets en voiture sont inférieurs à 5 km ;
  2. Les embouteillages ont coûté aux Belges en 2021 4,5 milliards d'euros… et ce coût pourrait monter jusqu’à 8 milliards d’euros ! ;
  3. Le vélo n'émet pas de CO2 et permet déjà chaque année de réduire nos émissions de plus de 16 tonnes de CO2 ;
  4. Les vélos-cargos ont le potentiel de remplacer 20% des camionnettes dans les villes ;
  5. L'augmentation des déplacements à vélo réduit la pollution atmosphérique due au trafic automobile (10 000 décès par an en Belgique) ;
  6. Les travailleurs qui choisissent quotidiennement le vélo pour se rendre au travail sont en meilleure santé avec en moyenne un jour d’absence en moins par an ;
  7. En 2020, plus de 850 000 personnes en Europe vivaient du secteur du cyclisme (commerces, services logistiques, vélos partagés, cyclotourisme...). La crise du COVID a renforcé ce chiffre.

 

 

European Cycling Declaration_signatures.pdf